Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 20:12

Malheureusement Wikileaks, par l’attitude de Julien Assange, devait récemment révéler son double visage que je résumerai ainsi : « As Anges et Démons » !

En effet, Wikileaks qui était né de la troisième Guerre du Golfe (contre l’Irak) – la première étant celle initiée par Bush père (Républicain) à la suite de l’invasion du Koweït, la seconde par Bill Clinton (Démocrate) – afin de mettre en ligne les exactions commises lors de cette guerre par les forces américaines ; exactions dénoncées par des soldats américains ne pouvant se plaindre auprès de leurs commandants et donc envoyant des vidéos à des « contacts » : des agents de Wikileaks.

Wikileaks dénonça également les exactions commises lors de la guerre d’Afghanistan. Mais déjà, sentiment trouble, que ce soit Irak ou Afghanistan seules les exactions américaines étaient diffusées alors qu’elles ne représentaient sommes toutes qu’un centième de la totalité des exactions commises en ces territoires.

L’option anti-américaine devait être confirmée par la mise en ligne et téléchargeable d’un fichier (certes non décodé mais en cette matière les états quels qu’ils soient sont généralement assez bien entourés) contenant le nom de 6.000 (6 mille) pêle-mêle agents infiltrés par la C.I.A. et dissidents ayant décidés de contacter des agents de la C.I.A. et ce dans des pays où un tel acte est puni de peine de mort.

C’est-à-dire que dans sa volonté d’être une agence privée de référence pour tous les racistes anti-américains, Wikileaks a mis volontairement en jeu la vie de 6.000 (6 mille) personnes !

D’un autre côté Edward Snowden, qui n’a rien lui d’un anti-américain et n’avait donc aucun intérêt à contacter Wikileaks, avait par voie de presse officielle dévoilé les pratiques de la N.S.A. en matière d’espionnage « grand filet » de tous les secteurs de télécommunications. Ainsi d’ailleurs que l’usage principal de la N.S.A. à des fins d’espionnage d’hommes politiques européens et de vol de secrets industriel d’entreprises européennes, principalement les françaises d’ailleurs.

Suite à quoi Julien Assange, créateur de Wikileaks, avait félicité Snowden et était monté au créneau pour s’insurger contre ce non-respect de la vie privée d’autrui, l’intrusion d’une agence gouvernementale (la N.S.A.) dans les correspondances privées et professionnelles que ce soit de simples citoyens, d’ingénieurs et techniciens d’industries de pointe et de politiciens européens.

Bon, jusque-là rien à redire. Sauf que maintenant, trois ans plus tard, on s’aperçoit que Wikileaks a usé des mêmes méthodes qu’elles dénonçaient pourtant hier. En effet : intrusion dans les échanges mails et téléphoniques de Hillary Clinton et diffusion de ceux-ci au grand public.

Bref selon Wikileaks et les Anonymous qui le soutiennent ce qu’une agence d’état n’aurait pas le droit de faire, une agence privée aux buts non-avoués et cachés aurait droit, elle, de le faire ?

Personnellement je pense que s’il ne faut pas faire confiance aux Corsaires de la N.S.A., il ne faut pas non plus faire confiance aux Pirates de Wikileaks et Anonymous...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Town Ground anc. Igor Gorovitch
  • : Créations électroniques d'un dissident du numérique bien intégré. Musique style 90's et (un peu) programmation style années 1980 (80's). Les eighties au cœur.
  • Contact

Recherche