Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2018 5 30 /11 /novembre /2018 02:13

Ajout définitif (je pense) du 30 Novembre 2018:

Mise à jour importante du 20 Septembre 2018 3h50 AM:

J'ai lu hier un article sur Wikipédia consacré à Afrika Bambaataa et à la Universal Zulu Nation (UZN ou Zulu Nation).

Dommage que je ne sois pas dans la Hip-Hop, bien que j'ai commis quatre mixes Funky House et que le Funk en fasse partie mais bon j'ai pas de bases et ce n'en est que 4. Mais big respect to the Zulu Nation.

Cette lecture m'a fait voir les choses autrement et bien que je n'abandonne pas les lames, j'abandonne mon couteau actuel qui pouvait tuer aussi bien volontairement qu'accidentellement.

Bref, voir la vidéo en lien placée sur Google Photos ici:

-----------------------------

Publié le 10/09/2018 à 12h10 (midi):

Et bien malgré ce que j'ai écris ce matin à 1h30, malgré que j'étais alors vraiment décidé à ne plus sortir en rue avec un couteau, je ne sais pas ce qui m'a pris.

En écoutant de la musique vers 5h00 du matin m'a soudain pris une envie terrible de manipuler ce couteau à cran d'arrêt. J'ai résisté pendant une demi-heure à une heure puis finalement l'ai pris et l'ai ouvert.

Vous savez, le léger choc de l'ouverture assistée et le "clac"? Ensuite passer les doigts sur le fil de la lame, sentir cet effilé...

Bref ce matin je suis sorti avec et ai renoncé à faire autrement que de m'y habituer.

Bref quand je parlait addiction je savais de quoi je parlais. Comme déjà écrit, on a étudié toutes les formes d'addictions sauf celles aux armes!

N'achetez jamais un couteau!

Publié le 10/09/2018 à 01h42 AM:

Comme je l'écrivais dans la présentation du mixe "The Holy House #30" (article précédent) j'avais acquis un couteau à cran d'arrêt et c'est exactement cela qui m'avait empêché de mixer plus tôt. J'aimerais revenir sur cette mauvaise expérience avec ce couteau.

Mais d'abord pourquoi achèterions-nous des couteaux? Si on n'a pas de caisse de son magasin à transporter ou d'autres choses précieuses (pour ce qui est légal) ou, pour ce qui est illégal, un business à défendre genre deal de drogues, d'objets de recel, de faux, de copies pirates, bref si on a pas ça alors ça ne sert à rien d'acheter un couteau et encore moins à cran d'arrêt et ouverture automatique ou assistée surtout si on n'est pas un dur mais comme moi un "mou".

De plus il y a un phénomène d'addiction qui se crée. Car mécaniquement parlant il s'agit d'un bel objet. Alors on prend l'habitude de le manipuler (ce qui n'est peut-être pas encore trop grave) et surtout le prendre avec soi lorsqu'on sort en rue devient presque un acte chargé d'affectif: on aime son couteau et on se sent mieux avec.

Ridicule: si tu dois te faire casser la gueule, même malgré ton couteau ça arrivera! Et en plus ce que tu pensais avoir acheté pour te défendre uniquement, et bien tu finiras par l'utiliser pour attaquer sans raison sinon quelques futilités du genre paroles moqueuses et autres.

En plus si tu es dans la musique, en écoutes et en aimes en jouer même comme amateur, c'est totalement contraire à l'esprit constructif qui règne dans les styles de musiques que tu approches certainement si tu lis ce blog: House, Reggae, Hip-Hop.

En effet, c'est totalement contraire aux lyrics de ces musiques. C'est d'ailleurs ça qui sauve de l'addiction: tu en écoutes en album ou comme moi en mixes: DJ Jeff R, DJ Master Saïd, Mr. Bigg (tous sur SoundCloud) ou bien sur The Session WorldWide (sur SoundCloud aussi ils ont une page), tu écoutes les lyrics, le groove, les beats, et tu finis par te dire que finalement non ça ne te correspond vraiment pas!

Pour paraphraser une lyric je dirais «last night a DJ saved my mind»: «la nuit dernière un DJ a sauvé mon mental».

Et si tu persévère malgré tout à sortir avec ce couteau, tu perdras goût à la musique, aussi bien l'écoute (ça m'est arrivé une semaine durant!) que la création, de facto.

Bref, soundboy, «Play with Music, Don't with Knife», «joue avec la musique pas avec le couteau»...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Town Ground anc. Igor Gorovitch
  • : Créations électroniques d'un dissident du numérique bien intégré. Musique style 90's et (un peu) programmation style années 1980 (80's). Les eighties au cœur.
  • Contact

Recherche