Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 03:45

Les révélations des pratiques de la NSA font de plus en plus de bruits. Jusqu'à ce que hier Lundi le Ministre des Affaires Etrangères français convoque l'Ambassadeur des USA à Paris.

 

Mais en fait, quoi de neuf? Quoi de choquant enfin même irais-je jusqu'à dire?

 

Lorsque le monde en était réduit au physiquement observable, la planète, on lançait des satellites-espions qui observaient la planète. Maintenant que le monde est aussi numérique, on lance des logiciels-espions qui l'observent, ce monde numérique. On reste dans le cadre normatif de l'espionnage et de la collecte de renseignements.

 

Des gens disent "ça nuit à notre vie privée". Mort De Rire. Si les gens s'inquiétaient un tant soit peu de leur vie privée, Facebook serait en faillite.

 

La seule chose révélatrice de l'affaire Snowden est la capacité profonde des USA à développer une parano mondiale les poussant à aller espionner jusqu'à leurs alliés ou déclarés tels. Ainsi la France, l'Union Européenne, mais aussi rappelons-nous d'une affaire qui toucha un pays auquel personne n'aurait songé en tant que cible de l'espionnage américain: Israël!

 

Je veux parler de l'affaire Maxwell. En effet, Israël (le MOSSAD en fait), à l'époque où l'Internet n'était encore que strictement militaro-universitaire, dans les années '80, se mit en tête de commander un logiciel de correspondance de bases de données à une entreprise américaine dont le patron était Maxwell.

 

Le MOSSAD reçu le logiciel, pour se rendre compte après plus d'un an que celui-ci contenait une sorte de "Cheval de Troie" qui envoyait les données de ce service secret israélien aux américains, à l'ancêtre de la NSA!

 

Bref, en soi les révélations Snowden ne font que confirmer ce qu'on savait, permettent de penser que si les USA le font, tout pays en ayant les capacités technologiques (France, Chine, Japon, Corée du Sud, la liste serait longue) le fait également, mais apportent cet élément nouveau qui montre que les USA ne font confiance à personne.

 

C'était un peu comme si le KGB écoutait le bureau du Parti Communiste... LOL!

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Town Ground anc. Igor Gorovitch
  • : Créations électroniques d'un dissident du numérique bien intégré. Musique style 90's et (un peu) programmation style années 1980 (80's). Les eighties au cœur.
  • Contact

Recherche