Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 août 2021 3 25 /08 /août /2021 20:05

   Eh oui, alors que nous fêtons en 2021 les trente (30) ans de l'album Nevermind de Nirvana sorti en 1991 on peut dire qu'il s'agit pour cet album de la pochette d'album Rock toutes catégories confondues (y compris Black Metal donc) la plus réussie de tous les temps! Et pourquoi? Car même voir des démons sur une pochette ne choque presque plus personne, à part quelques grenouilles de bénitier qui le prendraient au sérieux. Mais ça, ça interroge directement une religion universelle, commune à l'ensemble de l'Humanité, quelque soit son athéisme ou sa religion officielle (hindouisme, bouddhisme, judaïsme, christianisme, islam, rastafari, sataniste même).

   Je ne sais pas si c'est ce que le groupe Nirvana a tenté d'exprimer, mais si ça choque ce n'est certainement pas à cause de la présence du bébé nu dans l'eau. Des bébés nus on en a vu à la télévision pour vendre des savons et assouplissants pour linge jusque dans les années 2000 passées. Mais ce qui choque réellement, que ce soit conscient ou inconscient, c'est la présence du billet de monnaie accroché à un hameçon et derrière lequel cours le bébé en nageant!

   Voilà ce qui choque, Nirvana a osé toucher au totem de Mammon, du dieu universel de la monnaie. Cette pochette exprime clairement une critique envers le fait que dès tout petit même le plus innocent des êtres humains est formaté à courir derrière les billets et formate toute sa vie jusqu'à l'affectif en fonction de cette course!

   Ça ça choque de le recevoir en plein dans la figure. Alors que la raison réelle pour laquelle on est choqué ne soit pas toujours consciente (pour ceux qui ont assimilé le plus la religion de Mammon), et que donc on l'explique par la présence du bébé qui serait une image "pédopornographique" qu'importe.

   C'est ce qui en fait la pochette d'album Rock la plus percutante de toute l'histoire du Rock de hier jusqu'à nos jours...

Partager cet article
Repost0
24 août 2021 2 24 /08 /août /2021 02:59

   Est-il possible de réaliser pour un titre Pop-Rock les mêmes manipulations que pour un titre électro ou Rap? C'est-à-dire le construire de la même manière, avec ici un sample? C'est le passage obligé lorsqu'on n'a pas d'éducation de solfège et qu'on ne dispose pas d'instruments. Eh bien oui, c'est possible. J'avais réellement envie de réaliser un titre en mémoire de mon ex-girlfriend, mon ex-femme, Marcia et du type d'amour qui me lie actuellement à elle qui forcément n'est plus le même qu'à l'époque où nous étions en couple. Et comme j'avais quelques paroles en tête qui m'avaient été inspirées par l'écoute de Nirvana, j'ai choisi donc un sample tiré du titre "In Bloom" présent sur l'album "Nevermind"; pour le reste des lyrics c'est du freestyle.

   Bref voici:

   Et mon gobelet de musicien mendiant:

Partager cet article
Repost0
3 août 2021 2 03 /08 /août /2021 07:40

   Alors en réenregistrant à nouveau une version 2021 de Helter Skelter des Beatles jouée en inversé (à l'envers, reverse ou reversed ou Upside Down), j'ai découvert que ma version de 2019 avait été piratée (en tout cas sur mon Linux c'était clair) et ne comprenait absolument pas les paroles que j'avais entendues à la dernière écoute. Donc je le replace ici bas en remasteurisé 2021 format MP3 téléchargeable gratuitement et librement.

   Tout d'abord toutes mes pensées aux victimes, toutes, de la «Charles Manson Family»: Sharon Tate et son bébé, les tué(e)s, le monde musical de Los Angeles, le mouvement Hippie (mais après tout n'était-ce pas "sex, drugs & Rock'n'Roll"?); et une question: Charles Manson n'est-il pas la figure typique du chanteur guitare (acoustique) / voix? Même ceux de nos jours s'entend!

   Si je parle ici de Charles Manson c'est que c'est écouté à l'endroit puis à l'envers qu'il passera pendant des heures l'Album Blanc, le White Album des Beatles (dont "Helter Skelter", l'un des titres), sous influence du LSD aux jeunes filles (entre 14 et 17 ans) et hommes qui composaient sa secte avant d'en envoyer quatre commettre des crimes à Los Angeles.

   Bref qu'avait entendu Charles Manson sur ce morceau? Bon, déjà qu'il tire une interprétation toute personnelle (mais pas si bête) de la version à l'endroit on peut imaginer lorsqu'il le passe à l'envers.

   Mais pour ce qui est de le jouer à l'envers, il n'avait rien inventé et c'était d'ailleurs tout-à-fait logique: les Beatles sont le premier groupe référencé a insérer dès débuts 1960's des paroles puis des ensembles complets enregistrés à l'envers sur leurs titres studios. Une expérience d'écoute à l'envers qui s'amplifiera avec '68 et les expériences psychédéliques propulsées par l'usage du cannabis et du LSD...

   À l'écoute on comprend mieux aussi pourquoi ce fameux "Helter Skelter" est considéré comme le titre pionnier, fondateur même, du Hard Rock (hardrock) et même du Métal et Heavy Metal.

Partager cet article
Repost0
12 juin 2021 6 12 /06 /juin /2021 03:03

   Et me revoici avec des nouveautés cette fois. Enfin, nouveautés question remixes car pour quelques uns ce sont de grands standards. Pas un mix mais un simple set, sélection et montage spécial expresso bien serré.

   Et la playlist format texte:

   Et enfin, avis aux pas radins (il n'y a pas de pas radins qui fréquentent ce site de ce que je sais mais bon): mon gobelet de musicien mendiant au coin d'une rue (mon ordi m'a quand même coûté moins cher qu'une guitare et toutes les réparations que cette dernière implique):

Partager cet article
Repost0
12 juin 2021 6 12 /06 /juin /2021 03:03

Alors, après une absence de six mois (mon dernier mixe et ma dernière piste son datent de tout début Septembre 2020), absence que j'ai expliquée sur Facebook: une forme d'apathie due au confinement sur laquelle je ne reviendrai pas ici, je ne suis toujours pas mort!

   Je reviens donc avec un mix Funk et Funky House zéro Disco. J'insère ici la playlist (tracklist) au format html, j'espère que vous saurez la lire, sinon je préparerai bientôt une version PDF.

   Enfin, pour finir (redondance), je replace ici après ce Funk That Sound #13 (4 téléchargements dès le premier jour de mise-en-ligne ce 14 Mars 2021, ce qui est inhabituel et montre le besoin qu'il y avait à écouter ce genre de sonorités) le Funk That Sound #7 qui comprend quelques pistes identiques mais bien plus travaillées dans un sens Funky-beat et qui ne peut que plaire à ceux qui ont aimé le #13.

Partager cet article
Repost0
12 juin 2021 6 12 /06 /juin /2021 03:01

Mixes Funk That Sound #7 à #12 rajoutés en fin d'article...

Mixes Funk/Funky House

Parlons mixes maintenant. J'avais déjà placé ici une playlist de mixes Funk/Funky House, le problème est que pour les appareils smartphones on est obligé de tout passer pour arriver aux plus récents: il n'y a pas de liste.

Donc pour ceux qui n'utilisent pas de smartphone voici les mixes en un bloc, suivis des détails pour ceux qui utilisent un smartphone et les liens directs un par un.

Alors, certes le plus percutant niveau beats, battements et dans les basses est le "Funk That Sound #4", passé à la demande de son "Big Boss" sur The Session WorldWide à l'époque, un début très Disco-Funk et une suite très Funk / Funky-House mais genre «the fools are in the funky housemusic men!», du très bon son en soi:

Cette fois-ci du travaillé (jeux de pitch, de keys) mais certes pas dès le début, le #1:

Ensuite un qui regroupe les grands classiques immanquables, la qualité du Funk et de la Funky Housemusic, le #3:

Alors là avec, cerise sur le gâteau, un titre jamais entendu nulle part en ouverture et qui pourtant date d'il y a bien trois/quatre ans d'ici, le #2:

Enfin, beaucoup de beats aussi mais dans la vague funk in the jack, le #5:

Et dernièrement, pour ne pas bâcler l'article, mon dernier mixe présenté déjà ici, celui de Nouvel-An 2019, le #6:

Enfin pour mettre à jour cet article,

Le Funk That Sound #7 se voulant plus Funky que House avec un "special selecta" frenchy (en français) avec IAM et un rework/remix de Serge Gainsbourg mis en match / mashup avec le très connu "Sex Machine" de James Brown:

Un retour amusant en Funky-House, le Funk That Sound #8

Ici:

Enfin un mix Funky-House avec au moins une piste en français de MC Solaar, les trois premiers titres en pensant aux élections fédérales et régionales belges (c'était aussi le jour des européennes, mais là j'y pensais moins car l'Europe ça paraît plus lointain) réalisé le jour même desdites élections: le Funk That Sound #9, un incontournable...

Et enfin, un mix pour la «performance», avec des samples repris de la playlist enrichissant le mixe... Funk That Sound #10

Un mix, le #11, un peu fatigué mais très Funky-House, même Funky-Disco-House pour être plus exact mais très pudique sauf pour un titre:

Et enfin, un mixe bien dense en titres (16 titres pour +/- 1h03 si je me souviens bien), sans loops (boucles), bien moins pudique que le précédent (enfin disons que dans le précédent il y a une version "insane" et une version "sane" et qu'ici aussi), rafraîchissant sur la fin... Le Funk That Sound #12 dernier en date du 7/08/2020 mais datant quand même d'il y a longtemps (je m'étais attardé sur les Techkno-ID #2 et #3 par après).

Un mix de confinement (lockdown):

Partager cet article
Repost0
22 avril 2021 4 22 /04 /avril /2021 21:33

   Avant de passer une matinée à améliorer ce qui avait déjà été fait (2 modules seulement) et à programmer et déboguer le reste, puis tester, et bien avant tout cela, et après une 50 cl de bière Heineken hollandaise d'Amsterdam, je me suis dit «et si j'enregistrais une minute de silence?» principalement pour tous les dégâts causés par le CoViD-19 sur les démocraties mais aussi les morts dans le monde entier.

   Enregistrer une minute de silence c'est pas si simple qu'il n'y paraît mais pour s'acharner là-dessus faut être un peu con. Mais comme disais Serge Gainsbourg: «la connerie est la décontraction de l'intelligence»; et personnellement j'ajouterai que malheureusement «pour les cons, l'intelligence est une torture»...

   Mais bon. Voici donc la minute de pur silence:

   Alors, du plus sérieux maintenant: parlons programmation en langage Python d'un gestionnaire de QCM (Questionnaire à Choix Multiples) d'évaluation (donc à notation, cotation, points). Grosso-modo je ne vais pas m'étendre sur les explications de la logique des codes-sources des différents modules; je vais juste tenter de présenter un mode d'emploi.

   En premier l'enseignant devra écrire via un éditeur de texte simple mais permettant d'enregistrer au format UTF-8 (ainsi Bloc-Notes sous Windows, MousePad sous Linux ou tout autres, il y en a aussi pour le Mac OS) le QCM à proposer à l'étudiant.

   Là il faut expliquer la logique de l'écriture car il y a un peu de choses du type "hypertexte" à ajouter. On prendra en exemple celui qui m'a servi de test:

   Donc on remarque d'abord des entrées à la ligne manuelles. Très important ça. Aussi des paragraphes, dont celui d'introduction, terminés par une ligne ne comprenant que deux étoiles "**". Ces ** indiquent aux logiciels qu'il s'agit d'un paragraphe de remarque n'appelant aucune réponse autre que la touche [Entrée]. Ce sont des formes de remarques-pauses dans le déroulement du QCM.

   Lorsque des choix arrivent, numérotés à partir de 1, à la fin de ces choix on remarque deux lignes: une premières de double-moins "--" indiquant aux programmes qu'un choix est posé et une suivante avec un numéro qui correspond au nombre de choix laissés.

   Juste après ça reprend. La dernière ligne ne peut être un **, mais doit être laissée vide.

   À noter qu'il n'y a qu'un choix possible. Que le choix zéro (0) est proposé par les programmes et correspondent à «Je ne sais pas / aucune réponse satisfaisante»; ce qui est important car cela signifie que le choix 0 peut très bien valoir des points.

   Après avoir enregistré, dans le même répertoire que le répertoire où se trouvent les modules Python, le fichier texte QCM (pour moi ça a été "cg1A01.txt"), l'enseignant devra exécuter configQCM.py afin de sauvegarder les notes attribuées à chaque réponse de chaque question dans un fichier binaire "points..." (ici "pointscg1A01.txt").

   L'exécution de verifQCM.py sert à générer un fichier pur texte UTF-8 mais dont le format d'entrée de lignes dépendra de l'OS sur lequel on l'aura exécuté (Windows, Linux, Mac OS) qui synthétise l'ensemble des notes attribuées dans le fichier "correct...".

   L'étudiant, lui, ne doit disposer que de trois choses: un numéro ou "matricule" d'étudiant, le logiciel remplirQCM.py, et le fichier de QCM dont je parlais en premier. Il en retire un fichier "r"+"numéro d'étudiant"+"nom du fichier QCM" (tel "r001cg1A01.txt").

   C'est ce fichier "r" qui doit être renvoyé au professeur qui alors exécutera corrigerQCM.py pour chaque matricule d'étudiant et qui génère un autre fichier pur texte "t..." ou "temp..." si je me souviens bien.

   Le résultat, les notes, sont indiqués en points et en pourcentage à une décimale après la virgule près et peut (doit) être intégrée dans un tableur reprenant les notes générales de tous les étudiants.

   Bref voici ces logiciels Libre et Open Source et Gratuits:

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Town Ground anc. Igor Gorovitch
  • : Créations électroniques d'un dissident du numérique bien intégré. Musique style 90's et (un peu) programmation style années 1980 (80's). Les eighties au cœur.
  • Contact

Recherche