Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 21:20

Force est de constater que, malheureusement, dans le match qui oppose Djihadistes et Anonymous le score est de 2-0. Et c’est dans la logique des choses dirais-je.

D’abord un petit rappel des faits : en Janvier avait lieu l’attentat en France contre Charlie-Hebdo. Aussitôt un mouvement citoyen mondial se crée spontanément, sous le hashtag #jesuischarlie. Ne voulant pas être en reste, Anonymous décide alors de se lancer dans un match les opposants aux djihadistes : les Anonymous déclaraient à peine un jour plus tard que « des attaques contre des profils Facebook, Twitter et des sites internet faisant publicité du djihad et de l’islamisme radical auront lieu ».

Le bilan du premier round fut désastreux : côté attaques de profils et sites djihadistes, silence radio, rien. Par contre en Avril de cette année la totalité des moyens de communication (Twitter, Facebook, site internet, mais également transmissions télévisuelles comprises) de TV 5 Monde furent bloqués, annihilés, par des pirates se réclamant du groupe de l’État Islamique (EI).

Pis encore : on devait apprendre une semaine plus tard que cette opération d’envergure aurait été préparée depuis le mois de Janvier, c’est-à-dire depuis les menaces d’Anonymous qui à défaut d’avoir été suivies d’effets ont semble-t-il donné bien des idées à certains.

Enfin, deux week-ends plus tard, ce sont les sites des journaux francophones belges Le Soir, La Libre et la DH qui furent attaqués. La réaction d’Anonymous explique pourquoi dans ce match il y a encore beaucoup de déconvenues en attentes...

En effet, suite à cette attaque ultime, Anonymous déclarait avoir « découvert l’auteur de l’attaque, l’avoir identifié » et avoir transmis ces informations à la CCU (Computer Crime Unit de la police fédérale belge).

Super ! D’abord l’auteur de cette piraterie le revendiquait le soir même sur son compte Twitter, donc tout internaute pouvait le connaître et il est à douter que la CCU ne le savait pas déjà dès ce moment. Bref Anonymous découvrait ce que la police savait déjà.

Ensuite niveau contre-attaque, quoi ? Rien ! Anonymous n’a pas trouvé bon ni de pirater le compte Twitter de ce pirate (un adolescent accro aux jeux vidéos), ni même de fouiller plus avant sur ses contacts, ses abonnés, ses abonnements, etc.

Telle est la réalité : d’un bandit vous pourrez faire un portier mais de quelqu’un qui a commencé sa vie comme portier jamais vous ne pourrez faire un bandit !

Qu’est-ce que je veux dire ? Que les Anonymous ont une connaissance informatique apprise en usant leurs pantalons sur les bancs de l’université. Un lieu où l’on apprend à programmer bien proprement des applications et sites bien proprets. Tout juste apprend-on à repérer et identifier une adresse mail et une adresse IP.

On est là très loin des premiers geeks ayant appris l’informatique sur le tas, passant plus d’heures dans le darknet que dans leurs livres universitaires.

Et de fait ces Anonymous bien proprets, ces portiers de boîte de nuit, se sont fait damner le pion une seconde fois par un bandit ado qui n’a certainement pas appris à pirater sur les bancs de son école secondaire...

Bref, en l’état actuel des choses, le match est à 2-0 et pour remonter un peu leur score les Anonymous devraient peut-être apprendre à être un peu plus offensif, c’est-à-dire faire des choses qui sortent de la légalité, des choses pas très propres, des choses qu’on apprend pas dans les cours d’unif censés former les futurs cadres informatiques des banques et autres sociétés utilisant le high-tech...

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 20:30

Ce matin comme tout le monde j'apprenais les événements de Copenhague. Si j'ajoute à ça qu'on est à peine à un mois et demi des attentats en France je me suis dit que «ça commence à bien faire»!

Une seule solution pour contrer l'extrême-droite islamiste sans tomber dans le piège de l'extrême-droite blanche qui est tout aussi contre les libertés que la première, montrer les richesses des autres cultures.

C'est donc ainsi que j'ai décidé de réaliser un mix ou set de musique du Moyen-Orient.

Alors là, attention hein? Vous croyez tout connaître de la musique de ce coin là de la planète? Moi aussi je le croyais. Et, surprise, je suis tombé sur des titres en partie, voire presque totalement, électros!

Je me suis empressé de sélectionner les plus électros et voici donc un Holy House #5 nommé "For The Love" (tout court cette fois-ci).

La playlist vaut la peine: http://1drv.ms/1L0qkR4​

Et voici le lien vers le set de 1h03 cadencé à 112,47 BPM:

https://soundcloud.com/lbph/for-the-love-the-holy-house-5 Enjoy!

Partager cet article
Repost0
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 04:39

D'habitude je bois de la bière sans alcool (la Super Bock Sem Álcool du portugal), mais parfois je me permets de boire de l'avec alcool (de la Jupiler bien belge) ou dont voici un produit avec alcool portugais. Non, il ne s'agit pas du Porto très connu.

Tout simplement, en comparant, j'ai bien dû me rendre à l'évidence que tant dans les vins servis au café que dans ceux qu'on trouve en épiceries, et bien que le vin portugais est bien meilleur que le vin français!

Les français font du très bon cidre et du très bon pastis, mais pour ce qui est du vin... Je dirais que leur succès n'est dû qu'au marketing et uniquement au marketing qui entoure les vins français. Si les chinois avaient goûté d'autres vins ils les auraient préférés aux vins français qui sont à mon goût trop acidulés.

Et c'est logique: le vin est un produit méditerranéen. Or l'extrémité Sud de la France correspond à l'extrémité Nord de l'Italie, de l'Espagne, de la Grèce et... du Portugal!

Donc j'ai goûté à ce vin portugais, offert par mon ami Ermando, le Monsaraz qui titre à 14% et qui est doux, onctueux, suave, sans une seule trace d'acidité.

D'expérience je peux dire qu'il est impossible de trouver un vin français qui fait plus de 12,5% (ou même ceux de 11,5% d'ailleurs) et qui ne soit pas acide.

Le vin portugais est donc, et c'est d'expérience que je le dis, meilleur que le vin français. Pas ou moins acide (certains vins portugais sont un peu acides, mais fort peu comparé aux français), plus de goût de la vigne, plus fruités, moins attaquants.

Donc aussi plus traîtres. En ce sens que ce vin de 14% vol. alcool et bien il se laisse boire et on est très vite ivre (pas saoul bourré mais ivre).

Et spécialement ce Monsaraz "the castle of the King" ("le château du Roi").

Mai sinon, au café, un verre (mais un seul hein?) de "Porca de Murça", autre vin portugais, ne saurait décevoir.

Je sais qu'i y a des français chagrins qui me diront: «pourtant les œnologues du monde entier disent que le vin français est parmi les meilleurs»... Fadaises je réponds!

C'est du pur marketing je répète! En effet vous vous souvenez du scandale dans les années 1990 du Beaujolais? On découvrait que depuis des années ce vin était saucé au sucre en poudre! Pourtant aucun "œnologue" ne l'avait jamais remarqué! C'est dire...

 

Les oenologues? De la blague!Les oenologues? De la blague!
Partager cet article
Repost0
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 19:13

Je dois des explications sur mon mix The Holy House #4. Évidemment, avec le début d'année 2015 j'avais envie de réaliser un mixe de début d'année mais les choses traînaient. Puis sont arrivés les événements du 7 au 11 janvier 2015: l'attentat contre Charlie-Hebdo tout d'abord, puis les actes qui ont suivi.

Là j'avais perdu tout goût à la musique. Ce n'est que le vendredi soir, lorsque les Forces de l'Ordre françaises "résolurent" le problème que j'écoutai enfin un mixe, de la deep-house de Richie Hartness (https://soundcloud.com/untitledmusic).

Puis un coup de téléphone à ma famille en Bretagne qui me pose une question: «alors, tu es toujours dans ta musique?». De fait je l'étais plus trop mais cette question m'a secoué les puces et je me suis dit qu'il était temps pour moi de réaliser un nouveau mixe, le premier de l'année 2015, enfin!

En écoutant les nouveaux morceaux sortis, et des à peine plus anciens, je suis tombé sur For The Love [of House] et c'est là que le déclic s'est fait.

De fait les djihadistes sont contre toute critique envers eux-mêmes et contre tout humour à base de personnages religieux. Mais ils sont aussi contre le fait d'écouter de la musique! Souvenons-nous qu'en Afghanistan à l'époque des Talibans, les gens se baladaient en bagnole en cachant leurs cassettes de musique comme les junkies français de retour de Hollande cachent leur cannabis. Heureusement il n'y a pas de chien renifleur de casettes audio.

Mais que dire alors d'une musique électronique telle la House? Prônant l'amour libre hétérosexuel dans ses textes, dansée également par une forte population gay et lesbienne... Tout des gens promis à la lapidation non-seulement par les pays détenus par les djihadistes (Syrie, Irak) mais aussi dans des pays arriérés où la Charia fait loi: Pakistan, Qatar, Arabie Saoudite, Afghanistan (encore maintenant), etc.

C'est pour cela que dans mon mixe j'ai mis quasiment en boucle le texte «for the love of House» et ai décidé de terminer par le morceau "Keep Movin" qui donne «keep moving for the love of House».

Bref mixe spécial Charlie thinking ici: https://soundcloud.com/lbph/the-holy-house-4

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 01:58

Tout d'abord, n'ayant jamais eu de "retours lecteurs" concernant ma nouvelle "De l'eau dans le gaz" que j'avais laissée en téléchargement gratuit (il semble que les gens n'apprécient point ce qui est donné gratuitement: plusieurs autres ouvrages laissés d'abord gratuitement puis ayant été mis en vente sur Amazon rencontrent un réel succès si j'en crois les statistiques de vente), elle est maintenant disponible en version payante à 0,89 €.

Il s'agit d'une nouvelle d'espionnage mettant en scène l'Union Européenne, l'Angleterre (qui en fait encore partie), la Russie, l'Iran, leur gaz et Alan Turing sous la forme de ses descendants informaticiens.

Cette nouvelle se veut réaliste: les vrais héros sont de petits tâcherons, quand ils tombent sur de la merde leurs patrons les jettent avec celle-ci... Ce qui donne une nouvelle assez humoristique, en tout cas une fin à laquelle on ne peut pas vraiment s'attendre, sauf pour le sort du héro de la nouvelle.

Nouvelle lisible sur tout appareil: PC, Mac, iPad, Androïd, iPhone, grâce aux applications Kindle gratuites pour ces appareils.

Lien: http://www.amazon.fr/gp/product/B00ORVTW5M?*Version*=1&*entries*=0

Comme je disais, si par exemple niveau musique je sais que je peux laisser gratuit car j'ai les statistiques du nombre d'écoutes, de "like", de téléchargements, niveau écriture de nouvelles ou essais laissés en téléchargement dans le Cloud, je n'ai aucune statistique et comme personne ne laisse de commentaires, alors suis obligé de mettre en vente mes écrits; seule façon de gérer des statistiques mais aussi de trouver du financement car l'appel au don lancé voici deux ans (ou plus) sur ma plateforme musique ne m'a permis de récolter que... 0,00 €!!! Pourtant personne ne se gêne pour télécharger...

Je dirais aux Anonymous et autres tenants du "libre et gratuit", ce serait une belle chose si les consommateurs se voyaient comme autre chose justement que de simples consommateurs: des consom'acteurs. Commencez-donc, chers Anonymous et pro-"libre et gratuit", à dire à votre patron que vous refusez dorénavant tout salaire pour votre travail et on en reparlera...

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 01:00

Voici déjà pas mal de temps, j'imaginais le personnage de DJ Rachida Tronik. J'avais publié la petite nouvelle sur un autre de mes blogs mais comme celui-ci est spécial dédié musique, je me dis que ce serait bien de republier ici cette écriture folle...

 

Ce vendredi soir, jour également du culte musulman, c'est le début du Shabbat, et pour l'occasion, grâce à la complicité des archéologues ayant terminé leurs fouilles dans les sous-terrains de la Vieille Jérusalem de l'occupation romaine et de l'époque du Christ, partout dans la ville tant à l'Est qu'à l'Ouest des affiches "Rave Party with the Guest Star Rachida Tronik".


22h30, Rachida Tronik, de père israélien juif éthiopien et de mère palestinienne musulmane, opère les premiers réglages. Les catacombes s'emplissent par les deux accès, l'une côté occidental, l'autre côté oriental; accès bien gardés par la police.


22h45, c'est comble, on ne laisse plus entrer personne, Rachida Tronik attrape d'une main svelte le premier vinyl et la soirée commence sous la lumière rouge, bleue et violette. Du bon son technoriental, un peu de revisitation de la bonne House Music, des tubes pop français et de tous les pays. Il fait de plus en plus chaud entre les vibrations de la musiques, les vapeurs d'alcool et les volutes de fumée...


Juifs Hassidims, Musulmans Souffis (ou qui ont toujurs rêvés de l'être), Chrétiens curieux, on voit même des touristes indiens et asiatiques se balancer aux murmures assourdissants du mix spécial Harissa...


L'événement est retransmis par une webradio de Tel-Aviv et fait le tour du monde via internet.


Minuit. Dans un coin un Rabbi écoute suavement un Imam Souffi, tandis que Rachida Tronik prépare sur la platine son vinyl fétiche et le lance: Breaking the Wall. A moitié tripé au shit, à moitié tripé à l'alcool, voire d'autres substances pour les plus jeunes ou les plus vieux (allez savoir), la foule reprend en anglais lorsque notre Rachida Tronik prend le micro, le mike, et lance "Le Rock a fait tomber le mur de Berlin, le technoriental fera tomber le mur de séparation entre l'Est et l'Ouest de Jérusalem!".


La foule est en délire, on annonce que la fête se poursuivra dans la rue, en surface, tout le monde monte, le mot est lancé "tous au mur de séparation"! La DJ monte dans une camionette aménagée avec baffles au-dessus, le cortège se lance...


Les caméras des télévisions, de CNN à EuroNews, alertées par internet, arrivent et dans le monde entier on voit une foule de papillotes, de djellabas, de foulards, avancer en dansant vers le mur de séparation.


Le Président ainsi que le Premier Ministre d'Israël, scotchés devant leur petit écran sont abassourdis. Que faire? L'armée a déjà baissé les bras, "on va quand même pas tirer sur nos propres habitants?".


La foule arrive au mur. Et dans le monde entier on voit des juifs et des palestiniens qui ensemblent l'escaladent, prennent des pioches et commencent à en tirer qulques morceaux.


Le Président et le Premier Ministre annoncent sur le champ leur démission, quelques juifs orthodoxes commencent à se demander s'il est bien convenable que le Messie soit une femme et qui plus est non totalement juive, Ben Laden fait en direct une intervention via internet "J'abandonne toute action armée pour me lancer dans la musique", le Président des USA se dit que si ça continue comme ça on va bientôt le mettre au chômage...


Et voilà comment en une nuit de technoriental avec DJ Rachida Tronik la face du monde fut changée...
Partager cet article
Repost0
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 00:53
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Town Ground anc. Igor Gorovitch
  • : Créations électroniques d'un dissident du numérique bien intégré. Musique style 90's et (un peu) programmation style années 1980 (80's). Les eighties au cœur.
  • Contact

Recherche