Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2018 5 30 /11 /novembre /2018 02:13

Ajout définitif (je pense) du 30 Novembre 2018:

Mise à jour importante du 20 Septembre 2018 3h50 AM:

J'ai lu hier un article sur Wikipédia consacré à Afrika Bambaataa et à la Universal Zulu Nation (UZN ou Zulu Nation).

Dommage que je ne sois pas dans la Hip-Hop, bien que j'ai commis quatre mixes Funky House et que le Funk en fasse partie mais bon j'ai pas de bases et ce n'en est que 4. Mais big respect to the Zulu Nation.

Cette lecture m'a fait voir les choses autrement et bien que je n'abandonne pas les lames, j'abandonne mon couteau actuel qui pouvait tuer aussi bien volontairement qu'accidentellement.

Bref, voir la vidéo en lien placée sur Google Photos ici:

-----------------------------

Publié le 10/09/2018 à 12h10 (midi):

Et bien malgré ce que j'ai écris ce matin à 1h30, malgré que j'étais alors vraiment décidé à ne plus sortir en rue avec un couteau, je ne sais pas ce qui m'a pris.

En écoutant de la musique vers 5h00 du matin m'a soudain pris une envie terrible de manipuler ce couteau à cran d'arrêt. J'ai résisté pendant une demi-heure à une heure puis finalement l'ai pris et l'ai ouvert.

Vous savez, le léger choc de l'ouverture assistée et le "clac"? Ensuite passer les doigts sur le fil de la lame, sentir cet effilé...

Bref ce matin je suis sorti avec et ai renoncé à faire autrement que de m'y habituer.

Bref quand je parlait addiction je savais de quoi je parlais. Comme déjà écrit, on a étudié toutes les formes d'addictions sauf celles aux armes!

N'achetez jamais un couteau!

Publié le 10/09/2018 à 01h42 AM:

Comme je l'écrivais dans la présentation du mixe "The Holy House #30" (article précédent) j'avais acquis un couteau à cran d'arrêt et c'est exactement cela qui m'avait empêché de mixer plus tôt. J'aimerais revenir sur cette mauvaise expérience avec ce couteau.

Mais d'abord pourquoi achèterions-nous des couteaux? Si on n'a pas de caisse de son magasin à transporter ou d'autres choses précieuses (pour ce qui est légal) ou, pour ce qui est illégal, un business à défendre genre deal de drogues, d'objets de recel, de faux, de copies pirates, bref si on a pas ça alors ça ne sert à rien d'acheter un couteau et encore moins à cran d'arrêt et ouverture automatique ou assistée surtout si on n'est pas un dur mais comme moi un "mou".

De plus il y a un phénomène d'addiction qui se crée. Car mécaniquement parlant il s'agit d'un bel objet. Alors on prend l'habitude de le manipuler (ce qui n'est peut-être pas encore trop grave) et surtout le prendre avec soi lorsqu'on sort en rue devient presque un acte chargé d'affectif: on aime son couteau et on se sent mieux avec.

Ridicule: si tu dois te faire casser la gueule, même malgré ton couteau ça arrivera! Et en plus ce que tu pensais avoir acheté pour te défendre uniquement, et bien tu finiras par l'utiliser pour attaquer sans raison sinon quelques futilités du genre paroles moqueuses et autres.

En plus si tu es dans la musique, en écoutes et en aimes en jouer même comme amateur, c'est totalement contraire à l'esprit constructif qui règne dans les styles de musiques que tu approches certainement si tu lis ce blog: House, Reggae, Hip-Hop.

En effet, c'est totalement contraire aux lyrics de ces musiques. C'est d'ailleurs ça qui sauve de l'addiction: tu en écoutes en album ou comme moi en mixes: DJ Jeff R, DJ Master Saïd, Mr. Bigg (tous sur SoundCloud) ou bien sur The Session WorldWide (sur SoundCloud aussi ils ont une page), tu écoutes les lyrics, le groove, les beats, et tu finis par te dire que finalement non ça ne te correspond vraiment pas!

Pour paraphraser une lyric je dirais «last night a DJ saved my mind»: «la nuit dernière un DJ a sauvé mon mental».

Et si tu persévère malgré tout à sortir avec ce couteau, tu perdras goût à la musique, aussi bien l'écoute (ça m'est arrivé une semaine durant!) que la création, de facto.

Bref, soundboy, «Play with Music, Don't with Knife», «joue avec la musique pas avec le couteau»...

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2018 7 23 /09 /septembre /2018 05:34

Juste pour signaler que je viens de changer mon lien de demande de dons. Je demande année par année, ayant calculé une somme d'environ plus de 500,00 € (euros) de frais par ans directement liés à la musique et principalement aux mixes.

Désormais, l'objectif à atteindre est limité (on ne peut donner plus au total jusqu'à fin d'année), et la quantité de don reçu est elle aussi vérifiable puisque le total des dons jusqu'à présent s'inscrit calculé par PayPal lui-même.

Bref le lien pour Fin 2018 - 31 décembre 2019:

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2018 4 06 /09 /septembre /2018 01:51

   Alors du 2 Juillet (date de mon avant-dernier) au 27 Août (date de celui-ci) et bien ça fait 56 jours sans mixer! 56 jours alors que j'avais déjà tout prêt de quoi acheter ma musique depuis le début!!! Pourquoi donc?

   C'est d'abord qu'il a fait très chaud, une grosse vague de chaleur présente même la nuit ou si moins la nuit en tout cas qui ne me laissait qu'une volonté: rester dans mon fauteuil à profiter du moins chaud (mais pas du frais) de la nuit et pesait tellement lourd (comme vous le verrez plus loin, même sur les neurones) que ça m'a annihilé.

   Cette chaleur m'empêchait littéralement d'imaginer même quitter la direction de mon ventilateur pour mixer sur mon ordi.

   À peine remis, arrive en catastrophe le décès de madame Aretha Franklin reine de la Soul donc de la Soulful pour ceux qui suivent DJ Jeff R sur soundcloud, une valeur sûre en ce domaine qu'on retrouvera ici: https://soundcloud.com/dj-jeff-r .

   Ensuite, comme si tout cela ne suffisait pas, voilà que la chaleur a tapé sur mon crâne. En effet, voilà-t-y pas que je me mets en tête de sortir avec un cutter suite à une histoire de policiers communaux glandant à l'alcool aux bars du quartier du Châtelain de ma commune (du coup je me dis que le temps que la police arrive en cas de problème ça risque de mettre du temps) puis par après d'un couteau à cran d'arrêt!

   On a étudié à-peu-près toutes les formes d'addiction sauf une: les addictions aux armes! En effet, même maintenant que je suis plus cool je sors encore soit avec mon cutter (le plus souvent) soit avec mon cran d'arrêt que je ne peux me passer de manipuler tant mécaniquement parlant c'est un bel objet je trouve.

   Cette folie meurtrière m'a rendu moins cool et donc m'a empêché de mixer plus tôt. Maintenant je tente de m'en débarrasser mais c'est pas facile. Même après ce mixe et malgré sa pochette (cover) je sors encore armé le plus souvent et vraiment sans raison particulière si ce n'est un racontar du genre de choses qui n'arrivent qu'une fois d'un brésilien ayant dû sortir un cutter pour se tirer d'une mauvaise affaire justement dans un quartier par où je passe... Mais bon.

   Donc voici un mixe Jackin' House qui démarre en mode deep (mais ce premier titre avait une signification pour moi):

   Alors soit le lien suivant:

   https://soundcloud.com/lbph/the-holy-house-30

   Soit le player (s'il veut bien fonctionner) suivant:

J'allais oublier la playlist! Tous les titres sur beatport...

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2018 3 05 /09 /septembre /2018 19:26
Partager cet article
Repost0
19 juillet 2018 4 19 /07 /juillet /2018 23:12

   Une fois n'est pas coutume, c'est pour une publication tant d'astrophysique que de philosophie, tant il est vrai que les Anciens Grecs n'imaginaient pas séparer philosophie et physique, que je reviens ici ce soir.

   Alors, cette brochure sera gratuite durant le courant de la journée du 21 Juillet 2018, Fête Nationale de le Belgique oblige.

Voici le lien d'achat (prix normal 0,99€ TVAC):

 

Publication d'astrophysique...
Partager cet article
Repost0
3 juillet 2018 2 03 /07 /juillet /2018 04:12

Découverte voici un an déjà (voire deux), grâce à un mail d'elle-même me présentant le morceau ci-dessus, je reste sur ma première impression: cette Krisss Lady est assurément en possibilité de devenir la Madonna africaine, rien de plus et rien de moins!

Bon, c'est vrai que ce Tam Tambour (titre sur lequel on trouvera ce morceau dans les magasins en ligne: iTunes mais aussi Amazon) n'est pas l'unique style de Krisss Lady.

Artiste complète, elle est capable d'englober un nombre énorme de genres musicaux différents. Elle aime à se classer parmi le RnB / Hip-Hop, sans doute parce qu'on imagine mal une black qui fait de la musique moderne faire autre chose que du RnB (R&B). Pourtant la House vient bien d'un DJ black afro-américain de Chicago et la techno d'un DJ afro-américain de Detroit et jamais ceux-ci n'ont prétendus faire du Rap à une époque où les blacks ne faisaient que ça sur les platines...

Ce Tam Tambour est clairement Dance music, clairement apparenté à la lignée actuelle de Madonna.

Mais ce sont ses autres titres, avec celui-ci, qui la rangent dans la culture d'une Madonna africaine: de la pop, du funk, du rap (oui il y en a vraiment), du R&B (il y en a aussi), de la "World" classique.

Touche-à-tout, je souhaite vraiment que cette Krisss Lady ait du succès hors des milieux très fermés et peu porteurs de l'underground car, je le répète, elle a tout pour se hisser au rang d'une Madonna africaine!

Partager cet article
Repost0
25 juin 2018 1 25 /06 /juin /2018 23:41

   Il est malheureusement de plus en plus admis par les étudiants de matières scientifiques que la philosophie y est inutile. Ainsi les bacheliers français de mathématiques-sciences se plaignaient-ils en juin 2015 de l’obligatoire épreuve de philosophie. Ainsi en Belgique le cours de philosophie pour les études de médecine à l’université est-il devenu depuis déjà bien longtemps une simple option, remplaçable par un cours de math.

   Et pourtant. Et pourtant, oui, à l’heure où 1000 (mille) scientifiques de tous milieux viennent de signer une lettre ouverte appelant à l’interdiction des « robots-tueurs », cette nouvelle arme dérivée des recherches en IA (Intelligence Artificielle) qui pourrait voir le jour d’ici moins d’une décennie, une question qui n’est autre que de l’ordre du philosophique se pose : tout ce que je sais faire, puis-je le faire ?

   La question de la différence nécessaire entre savoir-faire et pouvoir-faire qui relève de l’éthique, donc de la philosophie. Une question dont nous avons malheureusement appris que l’humanité ne se la pose jamais. Historiquement parlant, jusqu’ici, dès que quelque chose a su être fait, elle s’est faite ; et cela que ce soit bon ou mauvais pour l’humanité.

   Ainsi avec la fission nucléaire et la radioactivité. Sur papier, théoriquement, on savait détruire des villes entières et leurs populations. Rien, personne, aucune mobilisation, n’a pu empêcher que l’on passe du « je sais que je sais le faire » à « je sais le faire donc je le fais » : Nagasaki et Hiroshima en témoignent.

   Le pire étant que l’utilisation de telle ou telle technologie (ici la bombe nucléaire) n’a pas été décidé par les scientifiques eux-mêmes, c’est-à-dire par des gens plus intéressés par les équations que par Platon, mais bien par des dirigeants politiques censés avoir, justement, une formation en philosophie.

   D’où la nécessité d’une conscientisation en amont des décideurs. C’est-à-dire des scientifiques eux-mêmes. Je dirais qu’il ne sert absolument à rien d’apprendre la désobéissance civile à des militants pacifistes ; par contre ce serait très intéressant pour ceux qui sont à des postes clefs des secteurs recherche et développement des entreprises et universités.

   Un scientifique ne doit pas se contenter de faire de la science, un chercheur de la recherche, un développeur du développement, mais ils doivent eux-mêmes, et eux seuls car nous l’avons vu personne ne le fera à leur place, se poser la question « dois-je me limiter dans mon activité sachant que cela permettrait de savoir faire ceci et que tout ce qu’on sait faire est fait ? ». Tout comme la question de l’autocensure se pose aux auteurs, la question de l’autocensure doit se poser au scientifique.

   En tout cas tant que nous vivrons dans un monde où des gens pourtant éduqués à la philosophie estiment que tout ce qui sait être fait peut être fait et, même, doit être fait !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Town Ground anc. Igor Gorovitch
  • : Créations électroniques d'un dissident du numérique bien intégré. Musique style 90's et (un peu) programmation style années 1980 (80's). Les eighties au cœur.
  • Contact

Recherche