Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 07:52

Voici que je viens de commettre ce matin un mix qui allie morceaux Pop et Pop-Rock, Chillout, Ambient, mais le tout dans un style et un esprit électro-grunge.

Le lien: https://soundcloud.com/lbph/sentiments .

Voici la playlist:

1. Don't You Baby (Dual Sessions ft Dew), Deep Golden Souls

2. Sorry Angel (TG ft Serge Gainsbourg)

3. Come As You Are (Nirvana), Nevermind

4. Forget the Sex War (TG)

5. Social Darwinist (TG)

6. Smells Like Teen Spirits (Nirvana), Nevermind

7. Can you Setting Off? (TG)

8. Romantic Dark Love (TG)

9. Love as Paradise (TG)

10.Don't Look Back (Dual Sessions), Deep Golden Souls

Pour 41 minutes de bon son...

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 22:10

Je publie un lien ici: http://1drv.ms/1jqZ84H vers un mix Outzone et After Party, plutôt jazzy, électro-jazz, Acid Jazz et Modern Jazz, en fait Acid Modern Jazz.

La playlist est disponible à la même adresse et est lisible sur tout appareil directement via le Cloud. Le mix est au format MP3 et prend environ 59 Mo pour 43 minutes de musique non-stop.

Bonne écoute et à plus.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 02:44

Hier matin je décidai de faire une nouvelle version du mixe électro-jazz chillout Outzone #1, nommé Outzone #1b et disponible à la même adresse. C'était du bon son; pas de plantage, juste des petites erreurs de pitch à corriger en direct.

Malheureusement SoundCloud m'informe d'un problème de copyright, de droits d'auteur. J'aurais dû m'y attendre: j'utilise deux fois 30 à 60 secondes des débuts de morceaux de Louis Armstrong; "Stormy Weather" et "On A Coconut Island".

Ce que je trouve bizarre est que le détenteur des droits est selon SoundCloud "C.R. Digital Content", alors que le CD d'où je les ai tirés est de "Not Now Music Limited". Bref, à mon avis cela peut s'arranger: j'ai envoyé un mail où je joint un lien privé vers mon mixe pour qu'ils se fassent un avis et demandant que faire pour régulariser cette situation sachant que je ne gagne rien puisque mon mixe est en Free Download, comme tous mes propres morceaux, mais pas en CC (Creative Commons).

Bref j'attends une réponse pour demain ou aujourd'hui on verra bien.

En cas de silence je mettrai le lien vers mon mixe sur le Cloud en mode public et le partagerai avec vous...

Mais c'est quand même triste quand on pense que la famille de Louis Armstrong ne touche plus un centime de dollars sur sa musique et que tout l'argent va aux maisons de disques qui se repassent l'un l'autre les droits d'auteur...

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 00:37

Je viens d'acquérir un logiciel de mix sur ordinateur, en fait un logiciel première version qui n'offre pas la possibilité d'enregistrer directement sur le disque dur son mix, obligeant à passer par un enregistreur de lecteur mp3, et un logiciel version complète Deckadance que j'aurais mieux fait d'acheter directement sur le site du vendeur car il est autonome par rapport au premier.

Mais bon cela ne m'a coûté que 80 euros en tout. Comparé aux 600 euros d'une seule platine vinyl de DJ, donc 1200 euros pour les indispensables deux platines et 2400 euros si je veux la même possibilité qu'avec le logiciel: 4 decks (platines), plus le prix de la table de mixage, plus le prix des boîtes à rythmes, plus le prix des chambres à écho et effets spéciaux... Bref le mix sur ordinateur est le seul à la portée des paumés comme moi, et croyez-moi ils sont nombreux ceux qui n'osent pas se lancer en musique électronique ou font des mauvais plans pour y arriver car "un DJ sans platines vraies véritables est un faux DJ"...

Bref deux mixes, le premier avec le premier logiciel donc à la qualité sonnore assez terriblement mauvaise avec un casque (aux haut-parleurs ça passe) est total électro-jazz, jazz fusion, ou plus exactement Acid Modern Jazz avec du Louis Armstrong en prime mais pas plus de 30 seconde pour chacun de ses deux titres (droits d'auteur qui ne sont plus touchées par sa famille mais par les maisons de disques obligent).

Bref Outzone #1b voir lien :  Mix Outzone et After Party

 

Le second a été réalisé avec le second logiciel, un peu plus compliqué à régler niveau pitch (si je sais comment caller le pitch sur le premier logiciel sur ce second par contre cela relève des travaux d'Hercule), mais meilleur rendu sonnore car mix directement enregistré sur le disque dur avec stéréo etc (et surtout sans bruit de fond).

Il s'agit d'un mix Housemusic plutôt bizarre les 4 premiers titres (donc les 3 premiers mixes), puis ça devient normal...

Return the Hour #3: https://soundcloud.com/lbph/return-the-hour-3

 

 

Bonne écoute, sinon toujours les bons plans Deep House de Richie Hartness (Untitled Music) voir liens...

Partager cet article
Repost0
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 02:27

J'ai dernièrement fait une découverte d'un incroyable rock indé féminin. Certes il y a le son, mais il y a aussi le texte qui correspond assez à ma tendance "à fleur de peau" que je laisse découvrir dans "Romantic Dark Love" (l'un de mes morceaux dédicacés); quelque chose d'une petite touche de grunge propre.

Enfin pour moi c'est un OVNI Rock indescriptible, mieux vaut écouter. Humour et Amour au rendez-vous...

Vraiment si vous achetez l'album complet, le prix de 1 US$/morceaux soit 9 US$ est le minimum; on ne peut aller en-dessous (en plus c'est le standard iTunes même si cela ne s'achète pas sur iTune mais sur BandCamp) sans déshonorer cet artiste!

Partager cet article
Repost0
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 01:51

Ces derniers temps je sors surtout des morceaux un peu jazzy. Cela semble devenu la seule chose que je sache encore faire!

Alors le premier est assez bizarre: en effet je m'étais mis en tête de rendre hommage au patron de mon bar préféré et le seul bar que je fréquente encore (jusqu'à présent), José, un portugais malheureusement emporté par une crise cardiaque (un infractus pour être plus précis) alors qu'il n'avait que 49 ans et ne fumait jamais. Or, en repensant à lui je ne peux que me remémorer des moments heureux, joyeux, "alegre". Je me suis bien dit que pour une mort la musique était trop joyeuse, mais je me suis dit aussi que d'une part c'est l'image qu'on doit garder de lui et que d'autre part il est certainement au Paradis. D'autant que si lui n'y est pas alors que dire de mon destin personnel après la mort?

Bref, un mort, un morceau joyeux! Mais je le redis: c'est l'image que pour être fidèle à sa mémoire il faut garder de lui; celle d'un gars joyeux et généreux et pas celle d'un cadavre. Bref "Eternal Horas":

Mais encore plus bizarrement, à peine quelques jours plus tard, voulant cette fois strictement "jouer" avec le synthé de mon logiciel et entourer ce jeu de sons, voilà-t-y pas que je commets quelque chose d'extrêmement triste, tellement triste qu'à la fin (si si, si vous écoutez vous allez voir) ça en devient joyeux! Là c'est le seul morceau qui n'est pas Jazz du tout. C'était sans doute un contre-coup, mais franchement vu que je ne pensait pas du tout à José je ne vois vraiment pas comment quelque chose de si triste a pu sortir de mon ordi.

Bon, après ces deux morceaux liés, dont le premier est Chillout/Jazzy et le second plutôt expérimental; voici maintenant du pur Jazz électro.

Le premier, "He is the King", "Il est Le Roi", est inspiré par Louis Armstrong et son "You Rascal You" ainsi que par "Vieille Canaille" qui est la reprise par Serge Gainsbourg et Eddy. C'est dans le pur humour jazzy/funky même si je trouve que le texte n'est pas très développé: j'aurais pu faire mieux, ou du moins j'aurais dû faire mieux.

Le second "Acid Orpheus" est un remix d'un morceau de Grant Green, un guitariste de Modern Jazz très connu par les fans d'Acid Jazz, mais qui officiait quand même dans les années 1970...

Le troisième et le quatrième, un peu plus en cadence, un peu plus dansants, sont ce que je qualifierait du "Modern Acid Jazz", de l'Acid Jazz moderne. A noter que bien qu'ayant un BPM plus faible, le dernier est plus emballant que le troisième, qui le reste encore néanmoins...


Partager cet article
Repost0
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 03:09

Regarder, sentir, goûter, parler, écouter, embrasser, lécher, toucher, et tant d'autres activités sensuelles inspirant cet électro-rock instrumental fusion, un peu house...


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Town Ground anc. Igor Gorovitch
  • : Créations électroniques d'un dissident du numérique bien intégré. Musique style 90's et (un peu) programmation style années 1980 (80's). Les eighties au cœur.
  • Contact

Recherche