Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 20:25

Cela faisait longtemps que j'avais envie de créer une musique avec l'intro de "Stormy Weather" joué par Louis Armstrong, l'un des meilleurs, sinon LE Meilleur, des joueurs de cuivres à vent qu'ait connu le Jazz jusqu'à aujourd'hui...

 

Et bien c'est fait dans ce morceau qui commence très électro-Jazz-fusion et qui finit très électro-Rock-Fusion: "Calm & Storm".

 


Partager cet article
Repost0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 05:05

Voici déjà pas mal d'années j'ai eu l'occasion de podcaster un mégamix de la Pop Française des années '80, des 80's. Mégamix réalisé par DJ Fab, un DJ dont malheureusement je ne trouve plus trace sur le web, en tout cas pour ce style de mixes...

 

Bref très Disco et New-Wave françaises:

 


Partager cet article
Repost0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 01:21

Un peu triste? Un peu down? C'est le moment de commencer à se relaxer, à ouvrir ses oreilles vers le up, rester cool à écouter un morceau tout aussi cool attitude (c'est la coolitude aurait dit quelqu'un)...

 

Bref voici "Down to Up", électro un peu chillout, un peu house, inclassable mais électro calme et supportable...

 


Partager cet article
Repost0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 01:12

Ce qu'il y a de pratique avec la plateforme soundcloud c'est que vous pouvez découvrir d'autres artistes assez facilement. Et par hasard j'ai découvert ce style musical de mixes qu'on nomme Deep House.

 

Et comme un bonheur ne vient jamais seul: tous les sets DJ y sont téléchargeables gratuitement et légalement. Come from Nouvelle-Zélande, mais aussi du monde entier.

 

Le lien: http://soundcloud.com/untitledmusic 

 

Voici une photo de mon pin's (badge) hommage à ce style très funky/jazzy/soul:

 

DSCN0104.JPG

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 01:00

Voici déjà pas mal de temps, j'imaginais le personnage de DJ Rachida Tronik. J'avais publié la petite nouvelle sur un autre de mes blogs mais comme celui-ci est spécial dédié musique, je me dis que ce serait bien de republier ici cette écriture folle...

 

Ce vendredi soir, jour également du culte musulman, c'est le début du Shabbat, et pour l'occasion, grâce à la complicité des archéologues ayant terminé leurs fouilles dans les sous-terrains de la Vieille Jérusalem de l'occupation romaine et de l'époque du Christ, partout dans la ville tant à l'Est qu'à l'Ouest des affiches "Rave Party with the Guest Star Rachida Tronik".


22h30, Rachida Tronik, de père israélien juif éthiopien et de mère palestinienne musulmane, opère les premiers réglages. Les catacombes s'emplissent par les deux accès, l'une côté occidental, l'autre côté oriental; accès bien gardés par la police.


22h45, c'est comble, on ne laisse plus entrer personne, Rachida Tronik attrape d'une main svelte le premier vinyl et la soirée commence sous la lumière rouge, bleue et violette. Du bon son technoriental, un peu de revisitation de la bonne House Music, des tubes pop français et de tous les pays. Il fait de plus en plus chaud entre les vibrations de la musiques, les vapeurs d'alcool et les volutes de fumée...


Juifs Hassidims, Musulmans Souffis (ou qui ont toujurs rêvés de l'être), Chrétiens curieux, on voit même des touristes indiens et asiatiques se balancer aux murmures assourdissants du mix spécial Harissa...


L'événement est retransmis par une webradio de Tel-Aviv et fait le tour du monde via internet.


Minuit. Dans un coin un Rabbi écoute suavement un Imam Souffi, tandis que Rachida Tronik prépare sur la platine son vinyl fétiche et le lance: Breaking the Wall. A moitié tripé au shit, à moitié tripé à l'alcool, voire d'autres substances pour les plus jeunes ou les plus vieux (allez savoir), la foule reprend en anglais lorsque notre Rachida Tronik prend le micro, le mike, et lance "Le Rock a fait tomber le mur de Berlin, le technoriental fera tomber le mur de séparation entre l'Est et l'Ouest de Jérusalem!".


La foule est en délire, on annonce que la fête se poursuivra dans la rue, en surface, tout le monde monte, le mot est lancé "tous au mur de séparation"! La DJ monte dans une camionette aménagée avec baffles au-dessus, le cortège se lance...


Les caméras des télévisions, de CNN à EuroNews, alertées par internet, arrivent et dans le monde entier on voit une foule de papillotes, de djellabas, de foulards, avancer en dansant vers le mur de séparation.


Le Président ainsi que le Premier Ministre d'Israël, scotchés devant leur petit écran sont abassourdis. Que faire? L'armée a déjà baissé les bras, "on va quand même pas tirer sur nos propres habitants?".


La foule arrive au mur. Et dans le monde entier on voit des juifs et des palestiniens qui ensemblent l'escaladent, prennent des pioches et commencent à en tirer qulques morceaux.


Le Président et le Premier Ministre annoncent sur le champ leur démission, quelques juifs orthodoxes commencent à se demander s'il est bien convenable que le Messie soit une femme et qui plus est non totalement juive, Ben Laden fait en direct une intervention via internet "J'abandonne toute action armée pour me lancer dans la musique", le Président des USA se dit que si ça continue comme ça on va bientôt le mettre au chômage...


Et voilà comment en une nuit de technoriental avec DJ Rachida Tronik la face du monde fut changée...
Partager cet article
Repost0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 00:27

Voici une musique électro-housy-jazzy-funky typique de outzone, enfin, si la outzone est un peu speedée.

 

Faite dans l'intention de procurer une bonne "descente" (bien que perso je suis "No Drugs") et un bon retour sur terre...

 

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 00:18

Pourquoi ai-je eû l'étrange idée de modifier mon nom d'artiste de Igor Gorovitch en Town Ground? Serait-ce que Wilhelm (si ça s'écrit comme ça) Reich avait raison? Tout est-il sexe (ou du moins affectif)?

 

A ce propos une bonne blague: ce sont quatre juifs qui discutent au Paradis. Jésus commence et dit "toute ma vie j'ai enseigné que tout était amour". Freud le regarde puis lui répond "toute ma vie j'ai eu l'occasion d'écouter le délire de pas mal de gens et je peux te dire que tout est sexe!". Rothschild hausse les épaules et en forme de sentence déclare "mais vous n'y êtes pas, tout est argent!". Einstein, alors, tire sur sa pipe puis dit "moi je pense que tout est relatif...".

 

Enfin bref...

 

Et pour ceux qui n'auraient pas le temps d'écouter mais seulement de lire, voici en gros ce que j'y dis plus peut-être quelques ajouts...
Igor Gorovitch ça sonnait bien trop musique classique ou expérimentale intellectuelle. Town Ground c'est une sorte d'acceptation d'un retour aux sources de mon adolescence puisque j'imaginais déjà ce nom de Town Ground comme nom d'artiste à l'Athénée.
En plus ça sonne assez DJ. Et j'aimerais bien être DJ plutôt que simple "pigiste" de morceaux électros. Pourquoi? Car comme disait Serge Gainsbourg: "tant que j'étais disons inconnu, les filles ne trouvaient aucun charme ni à mes yeux ni à mes propos. J'ai commencé à être pianiste de bar, ça a changé".
Or il n'y a plus de pianistes de bar, de plus j'en serai bien incapable car tout ce que je connais de la musique et du solfège ce n'est pas Do Ré Mi mais bien C D E F G A B et C# D# F# G# A#. L'équivalent des pianistes de bar de nos jours ce sont les DJs.
Mais soyons clair être DJ, même de outzone, mon style préféré, m'est financièrement impossible. Coût d'une seule platine vinyl de mix: 600 €. Il en faut forcément deux soit 1.200 € à allonger. Et c'est pas tout, avec ça t'as rien: il te faut encore la table de mixage et au minimum une boîte à rythmes.
On pourra me rétorquer que les boîtes fournissent le matériel à leurs DJs. Oui mais si tu n'as pas ton propre matériel comment tu fais pour t'entraîner à mixer?
Donc pour l'instant tant que je suis simple pigiste de morceaux électro les filles ne trouvent aucun charme ni à mes yeux ni à mes propos. Et comme je ne serai jamais DJ...
Voilà mais en fait Town Ground est un alias que je préfère et qui me vient des origines de mes premières écoutes de House Music...
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Town Ground anc. Igor Gorovitch
  • : Créations électroniques d'un dissident du numérique bien intégré. Musique style 90's et (un peu) programmation style années 1980 (80's). Les eighties au cœur.
  • Contact

Recherche