Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 03:39

   Que les USA surveillent beaucoup de monde, cela est presque logique, du moins dans leur guerre contre le terrorisme. Car il s’agit bien d’une guerre, et d’une guerre mondiale (les exemples du Mali, de la Syrie et de l’Irak le démontrent), et non pas simplement d’une lutte contre le terrorisme envers le seul territoire américain dans lequel on est lancé depuis le 11 septembre 2001.

   Mais il y a une différence entre surveiller beaucoup de monde, ce qui est tout à fait humainement et technologiquement possible, et surveiller tout le monde ce qui est certes technologiquement possible mais humainement impossible.

   Ce que je veux dire ? Nous sommes 7 milliards d’individus répartis en un peu plus de 200 pays et un peu plus de 900 langues courantes, auxquelles il convient d’ajouter des langues qui ne se parlent plus mais peuvent néanmoins être éventuellement utilisées (latin, grec antique, araméen, etc.). De plus, il y a toujours au moins 3,5 milliards d’individus réveillés, donc communicants, et ce quelle que soit l’heure de la journée.

   Si je veux vraiment lister et contrôler réellement ce que 7 milliards d’individus échangent comme information via SMS, GSM, fixes, fax, mails, chats, ce qui implique comprendre et avoir noté et référencé le contenu de ces échanges, et ce au jour le jour, cela m’est évidemment impossible même s’il ne s’agissait pas des USA mais d’une espèce de gouvernement mondial.

   Technologiquement je peux enregistrer ces échanges, mais je ne peux réellement en prendre connaissance de tous dans leur intégralité, ni même partiellement, car l’être humain à des limites qu’aucune machine informatique aussi sophistiquée soit-elle ne peut combler.

   À moins de considérer que ça y est, ce sont les machines qui contrôlent le Monde et que le Président des États-Unis d’Amérique n’est qu’une vitrine humaine du vrai chef qu’est une espèce de super-machine cachée au cinquième sous-sol de la Maison Blanche !

   Il existe des tonnes de ces phrases du type : « trop de ... tue le ... » et, de fait, trop de surveillance tue la surveillance. Quand tout le monde est surveillé, cela revient à ne pouvoir rien surveiller.

   Mais, alors, quelle est l’utilité de la NSA et de cette pratique ? J’en vois deux. L’une de l’ordre utile, l’autre comme simple écran de fumée. Commençons par l’ordre pratique.

   Ce dont la NSA dispose avec son système d’écoute et de surveillance généralisé est en fait d’un « super-Google », qui outre référencer les sites internet, référence également tous les échanges privés. Ce qui permet de savoir qui a dit quoi à qui, quand, de quel pays vers quel pays ?

   Bref la NSA dispose d’un outil de sondage mondial et plus performant. Avec de telles installations il serait possible de créer des modélisations de l’opinion publique, zone géographique par zone géographique, classes sociales par classes sociales, tranches d’âges par tranches d’âges, potentiel médiatique par potentiel médiatique et également des simulations de réaction des populations selon ces mêmes critères à telle déclaration, telle politique, tel engagement ou désengagement militaire, etc.

   Dans la pratique je constaterai simplement ceci : les médias mondiaux et américains n’ont porté aucun intérêt à la mesure du gouvernement américain de réduire la durée pendant laquelle on a droit à des allocations de chômage aux USA. Mais, fortement relayé, une semaine à peine auparavant Obama déclarait, contre l’avis du monde médical, que « fumer du cannabis n’est pas plus grave que de boire un verre de bière » !

   Voilà bien un exemple pratique de ce genre de simulations qui pourrait être menée par les installations de la NSA : si je promets de la drogue à tous, est-ce que je peux mener une politique antisociale ? Et apparemment les ordis ont répondu « yes, we can » !

   Aucune autre utilité réelle que la NSA. Et la preuve en est que alors que les USA écoutaient le monde entier et donc aussi la Syrie, ils n’ont pas été capables de prévoir ce que les Russes, eux, savaient depuis le début : révolution en Syrie ? C’est soit Al Assad soit l’État Islamique qu’on doit choisir de mettre ou de garder au pouvoir !

   Le fait même que les USA aient été incapables de prévoir l’émergence de l’État Islamique en Syrie et en Irak démontre bien s’il le fallait la totale incapacité de la NSA en matière de lutte contre le terrorisme premièrement, ensuite d’écoute et de surveillance efficace des communications électroniques mondiales.

   Enfin sur ce qui est de l’utilité en tant qu’écran de fumée. Si je dis « les USA écoutent via la NSA l’entièreté du monde et y compris les américains eux-mêmes », cela a effectivement de quoi choquer et choque de facto énormément.

   Mais après un tel coup, si je dis « la NSA surveille mon épicier voisin », l’émotion suscitée est tout simplement nulle !

 

   En fait la NSA n’espionne pas le monde entier, mais bien quelques milliers d’individus à travers le monde, et cela passe comme dans du beurre car après les révélations faites par Snowden on passe de 7 milliards à 3 ou 4 mille individus « seulement ».

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 21:52

Ce 14 Novembre 2014 au matin j'ai commis un mix deep house et house dont je suis plutôt content... Son titre est "The Holy House #1".

Le lien: https://soundcloud.com/lbph/the-holy-house-1

Il comprend à la toute fin mon nouveau morceau d'il y a déjà pas mal de jours: "The Alpha and The Omega"; un morceau Deep Tech/House à retrouver sur mon espace à https://soundcloud.com/lbph.

Vous aurez noté que je n'inclu plus de player sur mon blog, c'est que SoundCloud a décidé de passer au pur HTML5 et que Overblog l'interdit (ils ont peur que l'on mette de la pub)...

Bref, dorénavant seulement les liens!

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 02:31

Mis à jour le 13/11/2016:

 

 

Je fais appel à vos dons, si vous le voulez cliquez ici: https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=APHEWL2969Z5A

 

Je m'en explique:

 

Toutes mes musiques sont disponibles en téléchargement légal et gratuit (freedownload). Comme je ne suis pas un professionnel mais un amateur ce ne serait d'ailleurs pas honnête de vendre ma musique même si certains non-pros le font. Certaines de mes musiques sont mauvaises, d'autres rencontrent un franc succès (80 téléchargement en 1 an et 33 titres).

 

Mais je me dis qu'il y a bien des gens qui jouent de la musique dans le métro et au coin d'une rue en faisant la manche, alors pourquoi pas moi qui suis au coin d'une rue numérique?

 

D'autant que si je ne suis qu'amateur, j'ai quand même investi un peu plus de 100€ en logiciel de création de musique (tracks) et 89€ en logiciel de mixage. Par ailleurs pour mes mixes je n'utilise que des morceaux légalement acquis, donc achetés. Il faut compter une moyenne de 30 à 32€ par mixes, j'en suis actuellement à plus de 40 donc plus de 1.200 (mille deux cent) euros de partis en titres et droits d'auteurs pour usage et distribution!!!

Que, par ailleurs,  l'hébergement sur SoundCloud au-delà de 2 heures de musique est payant (actuellement 99€ par an) et qu'en Belgique les connexions internet coûtent bien plus cher que dans la plupart des pays européens.

 

Mais je suis honnête: je ne suis pas un gars branché (hype), je n'ai pas acheté le dernier produit Apple hyper-mode et ne compte pas le faire, mon lecteur MP3 est de la marque ProLine avec des écouteurs normaux, pas des trucs dix à vingt fois plus gros que ton lecteur MP3. Les écouteurs pour les mixes et créations (tracks) sur ordinateur sont eux tout aussi normaux, en dessous d'une réellement bonne qualité même je dirais...

 

Donc, à votre bon coeur...

 

Merci.

Partager cet article
Repost0
Published by Town Ground - dans Musique
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 01:58

Tout d'abord, n'ayant jamais eu de "retours lecteurs" concernant ma nouvelle "De l'eau dans le gaz" que j'avais laissée en téléchargement gratuit (il semble que les gens n'apprécient point ce qui est donné gratuitement: plusieurs autres ouvrages laissés d'abord gratuitement puis ayant été mis en vente sur Amazon rencontrent un réel succès si j'en crois les statistiques de vente), elle est maintenant disponible en version payante à 0,89 €.

Il s'agit d'une nouvelle d'espionnage mettant en scène l'Union Européenne, l'Angleterre (qui en fait encore partie), la Russie, l'Iran, leur gaz et Alan Turing sous la forme de ses descendants informaticiens.

Cette nouvelle se veut réaliste: les vrais héros sont de petits tâcherons, quand ils tombent sur de la merde leurs patrons les jettent avec celle-ci... Ce qui donne une nouvelle assez humoristique, en tout cas une fin à laquelle on ne peut pas vraiment s'attendre, sauf pour le sort du héro de la nouvelle.

Nouvelle lisible sur tout appareil: PC, Mac, iPad, Androïd, iPhone, grâce aux applications Kindle gratuites pour ces appareils.

Lien: http://www.amazon.fr/gp/product/B00ORVTW5M?*Version*=1&*entries*=0

Comme je disais, si par exemple niveau musique je sais que je peux laisser gratuit car j'ai les statistiques du nombre d'écoutes, de "like", de téléchargements, niveau écriture de nouvelles ou essais laissés en téléchargement dans le Cloud, je n'ai aucune statistique et comme personne ne laisse de commentaires, alors suis obligé de mettre en vente mes écrits; seule façon de gérer des statistiques mais aussi de trouver du financement car l'appel au don lancé voici deux ans (ou plus) sur ma plateforme musique ne m'a permis de récolter que... 0,00 €!!! Pourtant personne ne se gêne pour télécharger...

Je dirais aux Anonymous et autres tenants du "libre et gratuit", ce serait une belle chose si les consommateurs se voyaient comme autre chose justement que de simples consommateurs: des consom'acteurs. Commencez-donc, chers Anonymous et pro-"libre et gratuit", à dire à votre patron que vous refusez dorénavant tout salaire pour votre travail et on en reparlera...

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 23:50

Dans un article précédent intitulé "Test", je parlais d'un logiciel de cryptage, qui permet de crypter tant des fichiers textes que tous types de fichiers, grâce à un mot de passe et qui plus est place ledit fichier crypté dans une image au format .bmp ou .png (.png reste le meilleur: ça prend moins de place).

Ce logiciel se nomme "Da Vinci Crypt" et a été développé en 2011 par des lycéens entre 16 et 19 ans! Vous vous rendez compte? Je ne sais pas s'ils ont appris à faire cela lors de leurs cours d'informatique reçu au lycée, mais vu qu'on semble se plaindre du faible niveau des cours d'informatique en France...

Il s'agit d'un logiciel développé en langage Python, un langage spécialement dédié à l'Open Source: cela signifie que vous pouvez lire le programme, le "code source" comme on dit, et bien sûr le modifier, l'améliorer et proposer vos améliorations sur le site dédié au logiciel ("Laurent' Code").

Bon perso j'aurais eu plus confiance en la version originale de 2011 qu'à celle qu'on trouve aujourd'hui en 2014, mais peu importe.

D'abord je vais vous montrer de quoi est capable ce logiciel par un exemple de codage.

SP1.jpg

Il s'agit là de l'image .jpg originale. Cette image ne contient rien d'autre que elle-même.

Maintenant si j'ajoute un fichier pur texte .txt (texte Windows), que avec "Options avancées" je règle le codage sur 256 bits (dernier paragraphe d'options avancées) et donc dois également régler le décodage sur 256 bits, avec le mot de passe "Cerca Trova" (espace inclu), j'obtient l'image .png suivante:

SP2.png

On le voit: il n'y a aucune différence entre les deux images. Si vous cliquez sur l'image coontenant un fichier, une fenêtre s'ouvrira permettant de télécharger ladite image; en la décodant vous trouverez le texte idiot que j'y ai mis.

Le plus étonnant semble qu'avec la plateforme Python on arrive à de meilleurs programmes qu'avec par exemple Visual Basic. Perso je me tue à essayer de modifier mon bête programme de codage de texte que j'avais placé ici et que j'avais développé sous Quick Basic, en Visual Basic 2013 et n'y suis depuis des mois toujours pas arrivé (il faut dire que l'Orienté Objet et moi ça fait deux).

Bref voici le lien vers le site de téléchargement de Da Vinci Crypt: https://sites.google.com/site/laurentscode/


Partager cet article
Repost0
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 20:52

Une musique dédicacée à une gente dame (damoiselle ça fait redondant car quand on dit "gente dame" cela est synonyme de demoiselle). On peut dire qu'au moins celle-là ne me laisse pas triste ni stressé (quoique stressé un peu).

Dernièrement je l'ai qualifiée de grunge. En fait elle est multi-style. Elle s'habille en fonction du temps qu'il fait pourrait-on dire.

Quoiqu'il en soit la dernière fois que je l'ai vue j'ai été étonné par sa tenue: il y a du Bar Raphaëlli en elle; très belle, très "chic" mais toujours très gentille et sociable. Elle se la pète pas quoi.

Bref donc, un morceau pas triste avec un jeu de mot marrant à la fin:

https://soundcloud.com/lbph/pour-la-gente-dame-the-mediterranean-girl


Partager cet article
Repost0
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 02:08

Hier et ce matin j'ai mis en ligne un mix, plutôt un DJ' set, bien outzone: du Modern Jazz, de l'électro-Jazz, de la Chillout et le tout donnant une ambiance assez Easy Listening.

J'ai eu quelques difficultés à faire passer mon morceau, en fait je vous livre une version amputée de ses 40 premières secondes mais qui grâce à cela permet d'entrer directement dans l'ambiance et ce avec énergie même si le BPM reste cool.

Le titre de ce set: "Outzone Flagey Touch #1b". Sa playlist est disponible sur la plateforme SoundCloud en cliquant sur le titre après avoir cliqué sur ce lien que voici: https://soundcloud.com/lbph/outzone-flagey-touch-1b.

J'y mêle Louis Armstrong, Serge Gainsbourg et bien entendu des "encore vivants", dont Dual Sessions.

Bonne écoute...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Town Ground anc. Igor Gorovitch
  • : Créations électroniques d'un dissident du numérique bien intégré. Musique style 90's et (un peu) programmation style années 1980 (80's). Les eighties au cœur.
  • Contact

Recherche