Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 05:27

Comme toujours, j'ai du retard entre le moment de sortie de mes morceaux sur soundcloud et mes articles sur ce blog.

Tout d'abord, abandonnant un peu le mixing et revenant à la musique électronique originale, des morceaux quoi, un morceau en anglais plutôt Ambient/Chillout sur la base musicale mais donnant un son très trip-hop dans sa version avec texte. Les deux sont cadencés à exactement 90 BPM sans erreurs de pitch au mix.

Version avec texte (trip-hop): https://soundcloud.com/lbph/alone

Version instrumentale (Ambient/Chillout): https://soundcloud.com/lbph/alone-instrumental

Enfin, dans un esprit très House Music et beaucoup plus joyeux et festif que précédemment où il y avait de fameux "blancs", trois mixes ou trois sets comme vous voudrez.

The Holy House #3 est exactement mais alors vraiment exactement ce qu'on pouvait écouter sur Studio Brussel le vendredi soir dans les années début 1990.

Lien: https://soundcloud.com/lbph/the-holy-house-3

The Funky House lui fait un retour vers les années 1985-1989 de la côte Est des USA, quoique la côte Ouest n'était pas en reste. C'est très électro-funk comme l'indique son nom, attention final aux paroles très explicites mais tellement marrantes...

Lien: https://soundcloud.com/lbph/the-funky-house

Et enfin une house un peu plus "british", avec une expérimentation d'effets breakbeats, rythmes cassés et saccadés, heureusement durant tout le mixe sinon ce serait génant à la fin; ne vous en faites pas c'est pas l'ordi qui déconne c'est moi... LOL

Lien: https://soundcloud.com/lbph/the-holy-house-4

Evidemment toutes les playlists disponibles en suivant les liens (sur un PC ou Mac).

Bonne écoute, Philippe Le Bihan alias Igor Gorovitch ou maintenant Town Ground.

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 06:27

Content de vous retrouver tous pour un enfin nouvel article. Malheureusement c'est un défaut d'une de mes applis qui m'y force. En effet mon antivirus m'a signalé un virus sur un utilitaire, le "Calendrier.exe", que pourtant j'utilisais de longue date!

Est-ce le passage à un antivirus payant qui est à la source du problème? Une mise à jour Windows ou bien encore la disponibilité nouvelle de Visual Studio 2013 en version intégrale et gratuite? (Je ne disposais jusqu'alors que d'une version limitée mais légalement utilisable).

Quoi qu'il en soit, j'ai regénéré le fichier exécutable .exe à partir de sa version originale Visual Basic 2013. Le fichier est zippé sous 32 bits (et non pas 64) mais peut très bien être dézippé avec 7-zip.

Lien vers l'utilitaire: http://1drv.ms/1CVZdnU

Pour plus d'infos sur ce que fait et la manière (les lignes de codes) dont est programmé cet utilitaire:  Calendrier Grégorien actif.

J'aimerais un retour lecteur/usager pour savoir s'ils ont rencontré le même problème avec cet utilitaire bien qu'ils l'aient installé depuis longtemps et s'ils ont le même problème avec l'utilitaire actuel (je l'ai testé, normalement y a plus rien).

Merci, bien à vous, Igor Gorovitch (Philippe Le Bihan).

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 20:00

Bien évidemment, vous allez me dire que je ne vais pas me critiquer moi-même. Pourtant si, cela m'arrive souvent d'être très critique envers moi-même lorsque j'écoute l'un de mes morceaux ou de mes mixes.

Ainsi je considère "Return The Hour", présenté ici il y a longtemps comme l'un des pires crimes commis contre la House Music depuis ses débuts. Et de plus, niveau mix, je trouve mes mixes bien plus réussis quand ils ne comportent aucun de mes morceaux, sauf pour "Sentiments" qui était un trip perso.

Bref, voici un mix de House Music que je peux qualifier de réussi sinon de très réussi. Il est totalement "bankable", et si j'avais disposé des autorisations nécessaires en terme de droits d'auteur je l'aurais mis en vente. Surtout qu'il m'a coûté un peu plus de 13 € pour les droits d'auteur de base (autorisation d'usage mais non commercial des titres choisis).

Ce mix correspond parfaitement à ce que je pouvais entendre sur les radios flamandes (Studio Brussel principalement) le week-end au soir. C'est-à-dire qu'il correspond aux canons du genre.

Mais attention hein! Comme vous le savez peut-être je déteste la techno. Il s'agit donc bien de house. Quand à la Dance, même si le début l'est assez, je trouve qu'il y a énormément de choses à jeter dans ce style de musique.

Donc c'est Pur House Music.

Le lien: http://soundcloud.com/lbph/give-mix-a-chance-the-holy-house-2

Voici la Playlist:

1. Release Yourself [Leeroy Daevis Remix] (Antoine Clamaron), Release Yourself [Remixes 2014, Pt.1]

2. The Funk Phenomena [Remastered] (Armand van Helden)

3. Can U Feel It (Marc King), Vibes New & Rare Music

4. Run [ft. Beth] (Manoid), Synestezja EP

5. Analog Love (The Godson), Vibes New & Rare Music

6. Away [Jan Obrebowski Remix] (Manoid), Synestezja EP

7. Unfurla (Clark), Clark

8. Showroom Dummies (Kraftwerk), Trans Europe Express [Remastered]

9. There’s a Distance In You [PopCorn Mix by T.G.] (Clark), Clark

10.Protocols (Titan), Protocols single

 

11.Top 40s DJs [ft. MT Dancefloor] (Plemo), Exzess Express

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 03:39

   Que les USA surveillent beaucoup de monde, cela est presque logique, du moins dans leur guerre contre le terrorisme. Car il s’agit bien d’une guerre, et d’une guerre mondiale (les exemples du Mali, de la Syrie et de l’Irak le démontrent), et non pas simplement d’une lutte contre le terrorisme envers le seul territoire américain dans lequel on est lancé depuis le 11 septembre 2001.

   Mais il y a une différence entre surveiller beaucoup de monde, ce qui est tout à fait humainement et technologiquement possible, et surveiller tout le monde ce qui est certes technologiquement possible mais humainement impossible.

   Ce que je veux dire ? Nous sommes 7 milliards d’individus répartis en un peu plus de 200 pays et un peu plus de 900 langues courantes, auxquelles il convient d’ajouter des langues qui ne se parlent plus mais peuvent néanmoins être éventuellement utilisées (latin, grec antique, araméen, etc.). De plus, il y a toujours au moins 3,5 milliards d’individus réveillés, donc communicants, et ce quelle que soit l’heure de la journée.

   Si je veux vraiment lister et contrôler réellement ce que 7 milliards d’individus échangent comme information via SMS, GSM, fixes, fax, mails, chats, ce qui implique comprendre et avoir noté et référencé le contenu de ces échanges, et ce au jour le jour, cela m’est évidemment impossible même s’il ne s’agissait pas des USA mais d’une espèce de gouvernement mondial.

   Technologiquement je peux enregistrer ces échanges, mais je ne peux réellement en prendre connaissance de tous dans leur intégralité, ni même partiellement, car l’être humain à des limites qu’aucune machine informatique aussi sophistiquée soit-elle ne peut combler.

   À moins de considérer que ça y est, ce sont les machines qui contrôlent le Monde et que le Président des États-Unis d’Amérique n’est qu’une vitrine humaine du vrai chef qu’est une espèce de super-machine cachée au cinquième sous-sol de la Maison Blanche !

   Il existe des tonnes de ces phrases du type : « trop de ... tue le ... » et, de fait, trop de surveillance tue la surveillance. Quand tout le monde est surveillé, cela revient à ne pouvoir rien surveiller.

   Mais, alors, quelle est l’utilité de la NSA et de cette pratique ? J’en vois deux. L’une de l’ordre utile, l’autre comme simple écran de fumée. Commençons par l’ordre pratique.

   Ce dont la NSA dispose avec son système d’écoute et de surveillance généralisé est en fait d’un « super-Google », qui outre référencer les sites internet, référence également tous les échanges privés. Ce qui permet de savoir qui a dit quoi à qui, quand, de quel pays vers quel pays ?

   Bref la NSA dispose d’un outil de sondage mondial et plus performant. Avec de telles installations il serait possible de créer des modélisations de l’opinion publique, zone géographique par zone géographique, classes sociales par classes sociales, tranches d’âges par tranches d’âges, potentiel médiatique par potentiel médiatique et également des simulations de réaction des populations selon ces mêmes critères à telle déclaration, telle politique, tel engagement ou désengagement militaire, etc.

   Dans la pratique je constaterai simplement ceci : les médias mondiaux et américains n’ont porté aucun intérêt à la mesure du gouvernement américain de réduire la durée pendant laquelle on a droit à des allocations de chômage aux USA. Mais, fortement relayé, une semaine à peine auparavant Obama déclarait, contre l’avis du monde médical, que « fumer du cannabis n’est pas plus grave que de boire un verre de bière » !

   Voilà bien un exemple pratique de ce genre de simulations qui pourrait être menée par les installations de la NSA : si je promets de la drogue à tous, est-ce que je peux mener une politique antisociale ? Et apparemment les ordis ont répondu « yes, we can » !

   Aucune autre utilité réelle que la NSA. Et la preuve en est que alors que les USA écoutaient le monde entier et donc aussi la Syrie, ils n’ont pas été capables de prévoir ce que les Russes, eux, savaient depuis le début : révolution en Syrie ? C’est soit Al Assad soit l’État Islamique qu’on doit choisir de mettre ou de garder au pouvoir !

   Le fait même que les USA aient été incapables de prévoir l’émergence de l’État Islamique en Syrie et en Irak démontre bien s’il le fallait la totale incapacité de la NSA en matière de lutte contre le terrorisme premièrement, ensuite d’écoute et de surveillance efficace des communications électroniques mondiales.

   Enfin sur ce qui est de l’utilité en tant qu’écran de fumée. Si je dis « les USA écoutent via la NSA l’entièreté du monde et y compris les américains eux-mêmes », cela a effectivement de quoi choquer et choque de facto énormément.

   Mais après un tel coup, si je dis « la NSA surveille mon épicier voisin », l’émotion suscitée est tout simplement nulle !

 

   En fait la NSA n’espionne pas le monde entier, mais bien quelques milliers d’individus à travers le monde, et cela passe comme dans du beurre car après les révélations faites par Snowden on passe de 7 milliards à 3 ou 4 mille individus « seulement ».

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 21:52

Ce 14 Novembre 2014 au matin j'ai commis un mix deep house et house dont je suis plutôt content... Son titre est "The Holy House #1".

Le lien: https://soundcloud.com/lbph/the-holy-house-1

Il comprend à la toute fin mon nouveau morceau d'il y a déjà pas mal de jours: "The Alpha and The Omega"; un morceau Deep Tech/House à retrouver sur mon espace à https://soundcloud.com/lbph.

Vous aurez noté que je n'inclu plus de player sur mon blog, c'est que SoundCloud a décidé de passer au pur HTML5 et que Overblog l'interdit (ils ont peur que l'on mette de la pub)...

Bref, dorénavant seulement les liens!

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 02:31

Mis à jour le 13/11/2016:

 

 

Je fais appel à vos dons, si vous le voulez cliquez ici: https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=APHEWL2969Z5A

 

Je m'en explique:

 

Toutes mes musiques sont disponibles en téléchargement légal et gratuit (freedownload). Comme je ne suis pas un professionnel mais un amateur ce ne serait d'ailleurs pas honnête de vendre ma musique même si certains non-pros le font. Certaines de mes musiques sont mauvaises, d'autres rencontrent un franc succès (80 téléchargement en 1 an et 33 titres).

 

Mais je me dis qu'il y a bien des gens qui jouent de la musique dans le métro et au coin d'une rue en faisant la manche, alors pourquoi pas moi qui suis au coin d'une rue numérique?

 

D'autant que si je ne suis qu'amateur, j'ai quand même investi un peu plus de 100€ en logiciel de création de musique (tracks) et 89€ en logiciel de mixage. Par ailleurs pour mes mixes je n'utilise que des morceaux légalement acquis, donc achetés. Il faut compter une moyenne de 30 à 32€ par mixes, j'en suis actuellement à plus de 40 donc plus de 1.200 (mille deux cent) euros de partis en titres et droits d'auteurs pour usage et distribution!!!

Que, par ailleurs,  l'hébergement sur SoundCloud au-delà de 2 heures de musique est payant (actuellement 99€ par an) et qu'en Belgique les connexions internet coûtent bien plus cher que dans la plupart des pays européens.

 

Mais je suis honnête: je ne suis pas un gars branché (hype), je n'ai pas acheté le dernier produit Apple hyper-mode et ne compte pas le faire, mon lecteur MP3 est de la marque ProLine avec des écouteurs normaux, pas des trucs dix à vingt fois plus gros que ton lecteur MP3. Les écouteurs pour les mixes et créations (tracks) sur ordinateur sont eux tout aussi normaux, en dessous d'une réellement bonne qualité même je dirais...

 

Donc, à votre bon coeur...

 

Merci.

Partager cet article
Repost0
Published by Town Ground - dans Musique
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 01:58

Tout d'abord, n'ayant jamais eu de "retours lecteurs" concernant ma nouvelle "De l'eau dans le gaz" que j'avais laissée en téléchargement gratuit (il semble que les gens n'apprécient point ce qui est donné gratuitement: plusieurs autres ouvrages laissés d'abord gratuitement puis ayant été mis en vente sur Amazon rencontrent un réel succès si j'en crois les statistiques de vente), elle est maintenant disponible en version payante à 0,89 €.

Il s'agit d'une nouvelle d'espionnage mettant en scène l'Union Européenne, l'Angleterre (qui en fait encore partie), la Russie, l'Iran, leur gaz et Alan Turing sous la forme de ses descendants informaticiens.

Cette nouvelle se veut réaliste: les vrais héros sont de petits tâcherons, quand ils tombent sur de la merde leurs patrons les jettent avec celle-ci... Ce qui donne une nouvelle assez humoristique, en tout cas une fin à laquelle on ne peut pas vraiment s'attendre, sauf pour le sort du héro de la nouvelle.

Nouvelle lisible sur tout appareil: PC, Mac, iPad, Androïd, iPhone, grâce aux applications Kindle gratuites pour ces appareils.

Lien: http://www.amazon.fr/gp/product/B00ORVTW5M?*Version*=1&*entries*=0

Comme je disais, si par exemple niveau musique je sais que je peux laisser gratuit car j'ai les statistiques du nombre d'écoutes, de "like", de téléchargements, niveau écriture de nouvelles ou essais laissés en téléchargement dans le Cloud, je n'ai aucune statistique et comme personne ne laisse de commentaires, alors suis obligé de mettre en vente mes écrits; seule façon de gérer des statistiques mais aussi de trouver du financement car l'appel au don lancé voici deux ans (ou plus) sur ma plateforme musique ne m'a permis de récolter que... 0,00 €!!! Pourtant personne ne se gêne pour télécharger...

Je dirais aux Anonymous et autres tenants du "libre et gratuit", ce serait une belle chose si les consommateurs se voyaient comme autre chose justement que de simples consommateurs: des consom'acteurs. Commencez-donc, chers Anonymous et pro-"libre et gratuit", à dire à votre patron que vous refusez dorénavant tout salaire pour votre travail et on en reparlera...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Town Ground anc. Igor Gorovitch
  • : Créations électroniques d'un dissident du numérique bien intégré. Musique style 90's et (un peu) programmation style années 1980 (80's). Les eighties au cœur.
  • Contact

Recherche